VR Studio Creative est spécialisé dans la conception et la réalisation de contenus digitaux en réalité virtuelle. Véritable laboratoire de création, VR Studio Creative est perpétuellement en quête de nouveaux formats qui exploitent la puissance des technologies numériques.

 

Notre ambition, repousser les limites de la narration pour proposer des expériences toujours plus fortes.

NEWS

CLIP

"Lasso"  Camille expérimente les effets de la gravité.

 

EVENT

"Je ne mâche pas mes mots" le nouveau clip de Camille en VR.

Une expérience à la fois métaphysique et mystique. 

Vivez pleinement l'expérience au MK2 VR.

SERIE DIGITALE

"The Game" une  série d'un nouveau genre.

A PROPOS DE NOUS

SHOWREEL

FICTION/DOCUMENTAIRE/CLIP

vCORPORATE/BRAND CONTENT

VR Studio Creative développe des programmes qui exploitent les nouvelles possibiliés narratives de la cinematic vr et de l'interactivité.

Application mobile, web et télévision, VR Studio Creative produit des programmes multi-plateformes.

Donnez une autre dimension à vos projets.

Tous droits réservés © VR Studio Creative 2017/2019

DANS LA PEAU D'UN JUSTICIER

Que se passerait-il

si vous n'étiez plus maître

de votre vie?

Dans un polar noir « expérientiel », THE GAME nous plonge dans une quête de justice, de vérité, flirtant avec la mort, en exploitant la réalité virtuelle à des fins dramaturgiques. Chaque  épisode,  nous  place  au  cœur  des  situations...  à  360°.  Le  procédé  nous  fait  ressentir  plus  intensément les  émotions  que  vivent  nos personnages.

« Je souhaite juste que la VR n’oublie pas l’histoire quand elle commence à nous envelopper dans un monde où nous pouvons tout voir autour de nous, et où nous pouvons faire nos propres choix dans ce que l’on veut regarder. » Steven Spielberg

C’est exactement ce sur quoi nous avons travaillé... il nous a fallu réinventer une grammaire de mise en scène, de montage... en étant guidé par la dramaturgie afin d’élaborer cette série ovni au format de 10X10 minutes.

"UNE SÉRIE

D'UN NOUVEAU

GENRE"

CONCEPT

Terrassé par l’acquittement du kidnappeur de sa fille, ERIC CARBIN est pétri d’une douleur incommensurable et d’un sentiment d’injustice. L’infirmier de 45 ans n’a jamais pu faire son deuil. Dépressif, absorbant quotidiennement alcool et anxiolytique depuis le drame, le mélange détonnant l’a cloitré davantage dans son mal être et a développé une forme de paranoïa. Eric a l’intime conviction que les délibérations ont été tronquées.

 

 

Jour après jour, il nourrit une rage qu’il ne peut plus contenir. Eric n'est plus que l'ombre de lui-même. Sa focalisation est devenue obsessionnelle. Méticuleusement, il enquête sur tous les actants du procès pour faire la lumière sur cette parodie de justice.

 

 

Alors qu’il découvre un lien entre le suspect et l’un des jurés, Eric va interroger ce dernier. CHRISTOPHE MARQUANT, le juré N°9, un trader sans scrupule, confirme son intuition à demi-mot. MICHEL DEBAR, l’accusé, un notable de la région a bien profité de son statut et de son argent pour acheter sa liberté. C’est un nouveau séisme qui submerge Eric. L’échange s’envenime. L’infirmier perd pied. L’interrogatoire lui échappe. Quand il tente de reprendre le contrôle de la situation, soudainement, le trader saute dans le vide. Pourquoi ? Qu’avait-il à cacher ? Mais le suicide prend des allures de meurtre pour les témoins oculaires présents lors du drame. L’infirmier n’a pas d’autre choix que de fuir, conforter dans son hypothèse.

 

 

Malgré lui, Eric emprunte une route sépulcrale. Au fil de son enquête, l’infirmier est consumé par sa haine. Il débute alors une vindicte macabre avec comme leitmotiv : la quête de la vérité…

Mais plus il s’avance dans son enquête, plus ses découvertes le mènent à une vérité qui le dépasse. Il n’a plus l’impression de s’appartenir… mais d’appartenir à un jeu dont il est un pion organique… un jeu qui fait péricliter jour après jour sa vie…

 

 

Est-ce que la vie est un jeu ?

Ou est-ce qu’on se joue de nous ?

NOTE D'INTENTION

La première saison de THE GAME aborde frontalement la question : « qu’est-ce que la justice ? », les réponses sont à géométrie variable suivant votre éducation, votre culture, vos convictions…

 

C’est typiquement le genre de sujet qui divise, qui enflamme, qui déchaîne les passions.

 

Cependant, la justice pose in fine une question existentielle cruciale : Jusqu’à quel point sommes-nous en mesure de préserver notre humanité et de ne pas nous laisser happer par nos plus bas instincts ?

 

C’est finalement autour de cette thématique que tournera la série : l’humanité…

 

Le concept d'humanité ouvre sur la notion de « nature humaine » qui met en exergue l’idée que les êtres humains ont une nature limitée et des comportements spécifiques. Elle nous différencie ainsi des autres espèces animales.

L’homme va toujours suivre son code moral, sa propre justice suivant ses plus profondes convictions. Cependant, elle s’avère être un verrou qui peut sauter quand on est confronté à une situation extrême… comme si l’humanité était une application qu’on installe ou désinstalle suivant les coups du sort. L’humanité reste un garde-fou qui nous préserve du chaos, de la sauvagerie.

 

Pas à pas, nous découvrirons les pleins et les déliés des motivations profondes de ce père de famille confronté au pire… à chaque épisode Eric aura à perdre ou à gagner cette part d’humanité.

 

Sera-t-il capable de la préserver ?

SÉRIE DIGITALE